Sylvain Roujas
05.81.44.21.81
06.13.11.01.18
Espace Client

Diagnostics vente ou location ?
Demandez votre devis gratuit

Diagnostics avant travaux Toulouse Diagnostic amiante Toulouse

Thermographie infrarouge

 

La thermographie infrarouge, par caméra thermique.

La thermographie infrarouge est une technique de mesure de température de surface au moyen d’une caméra thermique. Elle est un moyen d’investigation sans contact, non intrusif et non-destructif.
La caméra thermique est un appareil de mesure qui capte un rayonnement infrarouge et qui le transcrit en donnée de température via un calculateur. Elle permet de localiser de nombreux défauts du bâtiment ; elle détecte les irrégularités qui sont l'une des causes de la surconsommation, de la dégradation du bâti et de l'inconfort. Les caméras thermiques que nous utilisons sont des modèles spécifiquement développés pour le bâtiment.

Les images infrarouges vont permettre d’identifier et de localiser des anomalies notamment sur l'enveloppe du bâtiment ; anomalies qui peuvent résulter de défauts de construction ou encore de dégradations dues au temps, tels que :

Une analyse thermographique efficace implique :

  1. Une caméra thermique performante, pour obtenir des images de qualité.
  2. Une bonne maîtrise de l’équipement, afin de réaliser des clichés pertinents (formation et expérience).
  3. Une bonne connaissance de la thermographie infrarouge, car l’interprétation des images est parfois délicate et peut présenter des pièges.
  4. Une bonne connaissance du bâtiment pour établir des préconisations avisées.

 

La thermographie est le complément idéal à une étude thermique, car elle permettra d’adapter les valeurs théoriques en fonction des points singuliers relevés grâce à la caméra. Mais en plus, grâce à l’utilisation d’un logiciel adapté, SCOP EcoZimut est désormais en mesure de quantifier les déperditions dues aux défauts identifiés, et donc d’en déduire les coûts d’énergie perdus. Le retour sur investissement (RSI) des préconisations peut alors être évalué afin de valider la pertinence des travaux à engager.

Conditions requises

Les contrôles sont réalisés de préférence à une période de l’année et de la journée qui présente une différence de température entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment d’au moins 10°C ; soit, de préférence en automne/hiver, tôt le matin (avant que le soleil ne réchauffe les parois), et sur un bâtiment chauffé. Les conditions météorologiques (pluie, brouillard, vent, etc.) peuvent également affecter les mesures.